Rechercher
  • Louis Vallée

LE CALENDRIER DES SEMIS

Mis à jour : mars 20















Voilà un sujet intéressant!

Dans notre climat tempéré, certains légumes ou fruits du potager ont besoin d’un petit coup de pouce pour les aider à arriver à maturité a la fin de la saison. On les sème donc plus tôt, dans la maison près d’une fenêtre ou sous des lumières artificielles quelques semaines avant de les transplanter en terre, pour le reste de la saison estival.

Alors, quand doit-on partir nos semis au printemps?

Plusieurs croient que, plus on sème tôt, plus gros et fort seront nos plantes en été. Mais, ce n’est pas tout à fait vrai. Sachez que les plantes sont assujetties à plein de facteurs qui affectent la vitesse à laquelle elles poussent et mûrissent. Oui, les semer tôt au printemps peut affecter leur croissance, mais il y a de nombreux autres facteurs qui y contribuent.

Lorsque l’on doit choisir un moment pour faire ses semis, l’environnement, c’est-à-dire le climat, la température, l’humidité et le temps de photosynthèse sont des facteurs tout aussi importants sinon plus, que simplement le nombre de jours entre le semis et la récolte.

Depuis des semaines (peut-être même des mois ou des années si vous les conservez depuis longtemps), vos semences sont en dormances dans leurs petites enveloppes. Pour les ramener à la vie, chacune des espèces a des besoins particuliers. Cependant, toutes ont besoin d’eau, d’un certain degré de chaleur et d’un peu de nourriture qu’elles retrouvent soit dans leurs propres réserves ou dans la terre dans laquelle on les sème. Dans ces bonnes conditions, leurs matériels génétiques qui semblent secs et apathiques se réactivent…et voilà, tatammm!!!! Le miracle se produit et la vie reprend!

Ici au Québec, nous vivons sur un territoire où il y a de nombreuses zones de rusticité (voir mon blog à ce sujet) alors décider à quel moment faire nos semis est directement assujetti à cette contrainte. Par exemple, les jardiniers des régions du sud (Montréal, Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières) vivent dans des zones de rusticités bien différentes de ceux qui vivent plus au nord (Abitibi, Gaspésie, Bas-Saint-Laurent, Basse et Haute-Côte-Nord, îles de la Madeleine). Tout ce beau monde devra composer avec sa région avant de décider à quel moment faire ses semis.

Le plus important c’est d’éviter de semer trop tôt, car nos plantes pourraient, dans ces conditions,rencontrer toutes sortes de problèmes. Par exemple, elles pourraient s’étioler (monter en orgueil) par manque de lumière et rapidement souffrir d’extrême faiblesse. Ou pire encore commencé à faire des fleurs ou des fruits trop tôt en saison ce qui retarderait de façon très importante la «vraie» récolte de l’été. Même sous lumière artificielle ce sont des problèmes que vous pouvez rencontrer et qui sont bien difficiles à régler.

Que vous viviez au nord au sud à l’est ou à l’ouest, la meilleure façon de savoir le moment idéal pour faire vos semis est d’en parler avec des jardiniers d’expérience dans votre voisinage. Ne vous gênez pas pour demander conseil surtout aux gens d’expérience.On les reconnaît facilement à la fin de l’été et à l’automne grâce à leurs jardins débordant de légumes et de fruits. De plus, ils et elles ont le regard heureux, le pas lent et le sourire de ceux qui ne sont plus pressés.

Voici comment ici en Gaspésie je fais mes semis pour récolter de beaux légumes tout l’été et surtout les belles semences que je peux vous offrir. Remarquez qu’ici l’automne est très confortable et s’étire un peu plus longtemps que dans les régions plus au sud du Québec ce qui rend notre saison de jardinage plus tardive au printemps, mais aussi à l’automne.

Je fais mes semis sur deux mois : mars et avril.

À partir d’ici, je vous laisse lire le magazine «Planète Jardin» qui nous conseille :

«À la mi-mars :

Le poivron et toute la famille des piments forts. La germination se manifeste après 12 à 20 jours. Parfois un peu plus pour certains piments forts un peu plus rares. On s’y prend d’avance, puisque ce sont des plantes à croissance lente. Il est essentiel d’avoir des plants bien développés lorsqu’on les transplante au printemps. La production de fruits en dépend!

C’est aussi le temps de faire les semis d’oignons qui germeront une douzaine de jours après la mise en terre.

Toute la famille des choux est aussi à l’honneur, que ce soit les choux pommés, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, le chou frisé (kale) ou le brocoli. Tous germent en une douzaine de jours.

Mars est aussi le mois des fines herbes! La ciboulette et la sauge germeront en moins d’une semaine. Quant à la sarriette, le thym, la camomille et le persil, il faudra attendre au moins trois semaines avant de voir apparaître les premières plantules.

Puis on y va de quelques légumes moins communs, mais très intéressants dans le potager, comme le céleri (25 jours), le céleri-rave, les cerises de terre (10 à 25 jours), l’okra (25 jours) et les poireaux (12 jours)

En avril :

Vers le début d’avril, les tomates! La tomate est reconnue comme étant un légume facile à réussir par semis et c’est vrai. Les semences germent en une ou deux semaines, ils se manipulent bien et ils se remettent vite d’un petit manque de suivi.

Le compagnon classique des tomates, le basilic (14 jours) est aussi semé en avril. C’est aussi le cas du romarin (14 à 35 jours), de la marjolaine (8 jours) et de l’origan (3 à 10 jours). Les aromates sont au rendez-vous!

Enfin, on termine le blitz de semis avec la bette à carde, les laitues et le chou-rave qui germent tous en moins de 14 jours.»

Source : Magazine «Planète jardin»

J’ajoute à cette liste les semences de cucurbitacées. C’est-à-dire, les concombres et les melons d’eau, les melons miel et les cantaloups ainsi que les courges d’hiver (Butternut, Spaghetti, Citrouilles, Pâtissons, Potirons etc.).Je les sème elles aussi tard en avril ou au début du mois de mai. N’oubliez pas de les semer en godets de tourbe car les plantes de cette famille détestent être transplantées à racines nues.

Je posterai bientôt un blogue sur la culture des concombres.

Dans mon coin en Gaspésie, les courges d’été style Zuccinni sont semés directement en terre en juin et produisent de très beaux fruits de la fin du mois de juillet, jusqu'à le mi septembre lorsque les premières gelées malheureusement arrivent. Donc pas nécessaire de les partir a l’intérieur.

Sur ce, je vous souhaite de beaux et bons semis et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des informations à partager à ce sujet.

À la prochaine!

0 vue

Semence Nouveau Monde ©2019