Rechercher
  • Louis Vallée

LE ''CUL NOIR DE LA TOMATE''



Bonjourà tous, passionnés de jardinage. Aujourd’hui, puisque vous me posez très souvent des questions à ce sujet, je vais vous parler d’une anomalie du fruit de la tomate, et j’ai nommé, ‘’Le Cul Noir de la Tomate’’.Pourquoi je parle d’anomalie, ç’est que cette condition n’est pas une des maladies viral ou bactérienne si commune et nombreuses aux plantes et aux fruits de la tomate, mais bien une carence d’un élément nutritif essentiel aux végétaux, dans ce cas, le calcium.

Le vrai nom de cette condition s’appel : la pourriture apicale, ou nécrose apicale. Très fréquente chez la tomate et aussi chez le poivron et la courge. C’est une tache qui se forme à la pointe d’un jeune fruit prêt à mûrir, soit à l’opposé de son point d’attache sur le plant. Au début elle est petite et brun pâle, puis s’agrandit et devient brune à noire et peut couvrir plus de la moitié du fruit qui demeure comestible, mais quand on enlève la partie pourrie, souvent la moitié de la chair est perdue.

Ici je cite ‘’Le Jardinier Paresseux’’

’Le cul noir survient au moment où les fruits sont en plein développement, car ils ont alors un besoin élevé en calcium et n’arrivent pas à en obtenir assez. La solution pourrait sembler être de traiter la plante avec un engrais riche en calcium, comme du fumier de poule ou presque tout autre engrais, et d’ailleurs c’est la recommandation qui est souvent faite, mais alors vous gaspillerez votre argent. Car ce n’est pas que la plante manque véritablement de calcium, c’est que le calcium ne se rend pas aux fruits. (Réf : Le jardinier paresseux.com)’’

En effet ce problème arrive presque exclusivement aux cultures en pots ou en contenants car souvent nous négligeons d’arroser régulièrement, abondamment, mais surtout de veiller a ce que l’eau se rende bien jusqu’aux racines a chaque arrosages. Ce qui a comme résultats que même si la terre contient suffisamment de calcium, la plante ne peut pas l’assimiler, faute d’eau suffisante sur ses racines.

Malheureusement, lorsque le problème est detecté, il est souvent trop tard pour agir. Oubliez les coquilles d’œufs qui prennent des semaines et même des mois avant d’être assimilables par la plante (mettez en au printemps, mais maintenant ,il est trop tard).Un bon apport de composte ne peut pas nuire si on a eu la chance de découvrir le cul noir avant que trop de dommage ne soit fait, mais …. .

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une plante potagère en contenant ne se traite pas comme une plante de maison en pot. A l’extérieur, l’été, les plantes transpirent beaucoup plus que les plantes d’intérieur. De plus le soleil et les chaudes températures provoquent beaucoup d’évaporation .Alors un petit arrosage d’une tasse d’eau qui serait amplement suffisant pour une semaine pour une plante d’intérieur l’hiver, va être consommé par un plant de tomate au soleil d’été, plus rapidement que le temps que ça me prends pour vous écrire ce blogue!!!

Alors arrosez régulierement, un peu tout les jours, et vérifiez (soit avec vos doigts ou avec un outil qui test l’humidité), que les racines reçoivent bien toute l’eau que vous leurs donnez avec tant d’amour.

N’hésitez pas à communiquer avec moi si vous avez des questions à ce sujet.

A bientôt

Louis


62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout