Rechercher
  • Louis Vallée

LE POTAGER EN POT


Ça y est le beau temps vient de commencer dans notre belle Gaspésie! Depuis quelques jours, le mercure a enfin atteint les 15 à 18 degrés (ha! ha ! ha! rirons nos amis des zones 5 et 6!) Alors, plusieurs personnes aimeraient faire un jardin potager, mais vivent dans des endroits qui, croient-ils, n’ont pas suffisamment d’espace parce qu’ils n’ont pas de cours arrière ou de terrain assez grand pour jardiner.

Ne vous en faites pas! Si, vous désirez cultiver vos salades, petits pois, radis, tomates et pourquoi pas vos carottes ou même vos patates, lisez bien ce qui suit, car il est possible de cultiver de nombreuses variétés de légumes potagers sur de petits espaces ou sur votre balcon en les faisant pousser dans des pots ou des contenants similaires.

La plupart des légumes feuilles sont très faciles à cultiver dans de petits espaces. Placez quelques graines de laitue, de bette à carde, de roquette d’épinards dans un pot d’environ 2.5 gallons. Ajoutez dans un autre pot de la même grosseur quelques semences de ciboulette, de capucine, de choux frisés et trois ou quatre gousses d’ail dont vous récolterez le feuillage et ça y est! Vous avez une salade qui va se renouveler tout l’été aussi longtemps que vous en prendrez soin!

Avec le bon choix de semences et de grosseur de contenant, vous pouvez aussi ajouter à votre potager en pot des pois mange-tout et des haricots, des carottes, des patates et presque toutes les variétés de fines herbes.


Mais surtout les tomates, les piments et les poivrons sont des légumes fruits qui sont tellement faciles à faire pousser en pot qu’il ne faut absolument pas s’en passer. Bien des gens vous diront que ce sont des légumes difficiles à cultiver et donc de ne pas s’y attaquer. Moi je vous dis qu’avec le bon cultivar, c’est-à-dire la bonne variété, c’est tellement facile que même vos enfants auront du plaisir à les soigner, et surtout, à les récolter. Je vous conseille toutes les variétés à port déterminé, et semi-déterminé, c'est-à-dire qui ne grandissent pas beaucoup plus de 60 a 70cm, mais produisent une grande quantité de fruits. Pour les tomates, les variétés «Silvery Fir», «Manitoba», «Milles Fleurs», «Plourde» et les extra sucrés «Petit Moineau» et «Cheezmanii» pour en nommer quelques une. Pour les poivrons et les piments, les variétés «Apple» et «Espelette Goria» m’ont toujours donné de très bonnes récoltes en pot (souvent meilleurs que directement au jardin, car je pouvais les déplacer à ma guise à l’endroit le plus chaud de mon jardin ou de ma galerie!).


Pour cultiver des plantes en pot, ce n’est pas très compliqué. Cependant, il y a quelques options qu’on doit envisager avant de commencer, car une fois les plantes établies dans leurs petites maisons ce sera plus difficile de les déménager.

Premièrement, il faut s’assurer que le contenant qu’on utilise convienne bien pour la sorte et la variété de plantes qu’on désire avoir. Par exemple, il est tout à fait possible de cultiver des tomates, poivrons ou piments, dans des contenants de 2.5 gallons qu’on peut acheter au magasin à 1$, mais il existe depuis les dernières années des «contenants en géotextile» appelé communément «Smart Pots» de différentes tailles (1, 2, 3, 5 galons) qui conviennent parfaitement à cet usage. Ils sont écologiques et réutilisables pendant des années.Ceux-ci peuvent être substitués par des sacs de recyclage dont on se sert pour l’épicerie (j’ai fait pousser plein de belles et grosses pommes de terre dans ces sacs l’été dernier!).

Assurez-vous, et c’est super important, que vos pots ou vos sacs ont des trous dans le fond afin d’évacuer le surplus d’eau en cas de fortes pluies sinon les racines de vos plantes risquent de pourrir et les plantes de mourir. Bien les remplir jusqu'à 4 cm du bord avec un bon terreau d’empotage (genre pro mix) et mélangez-y une petite poignée de fumier de poule en granules (genre acti sol) qu’on trouve dans la plupart des bonnes quincailleries et centre jardin à ce temps de l’année. (ATTENTION : LES PATATES N’AIMENT PAS LE FUMIER, ALORS PAS BEAUCOUP D’ENGRAIS POUR CELLE-CI.)

La grosseur de vos contenants est d’une grande importance, car c’est le contenant qui abrite les racines et qui retient l’eau et les nutriments dont la plante a besoin. Alors, savoir quelle grandeur de pot utiliser relève surtout du gros bon sens. Personnellement, quand j’utilise des pots je ne me sers seulement de deux grosseurs, c'est-à-dire les 2.5 gallons et les 5 gallons. Je vous donne ici une idée de ce que j’utilise comme grosseur de contenant selon les types de légumes. (J’utilise la méthode de culture intensive…et ça fonctionne bien pour moi!)


Pot de 2.5 gallons :

Légumes feuilles (laitue, roquette, bette a carde, épinards, etc.…) : 3 à 4 plants.

Radis: 50 à 60 graines qu’on éclaircira durant l’été.

Choux frisés: 1 plant + 3 plants de capucines et d’ail (compagnonnage et aménagement comestible).

Tomates déterminées et poivrons, piments: 1 plant et quelques plants de basilic.

Pois mange-tout et haricots : 3 à 4 (selon la variété) plants.

Pomme de terre : 3 petits tubercules qui devraient donner au moins 5 livres à la récolte.


Pot de 5 gallons :

Tomates indéterminées : 2 à 3 plants avec de solides tuteurs et quelques plants de basilic.

Carottes : une centaine de graines qu’on éclaircira durant l’été.

Pomme de terre : 5 à 6 petits tubercules qui donneront au moins 10 livres à la récolte.

Maïs Gaspé ou Blue Jade : 3 à 4 plants (les maïs doivent être cultivés en

groupe pour favoriser la pollinisation et avoir de beaux épis).


Pour ce qui est des fines herbes la plupart poussent très bien dans des pots de 4 à 6 pouces, mais utilisez votre imagination pour les incorporer dans vos autres contenants de légumes et ainsi créer de beaux aménagements comestibles et des compagnonnages favorables qui aident à protéger et à améliorer le goût de vos légumes. (Je posterai bientôt un blog sur le compagnonnage, mais en attendant n’hésitez pas à consulter les sites internet qui vous guideront dans cette voie.)


Le jardinage en contenant est un vaste sujet sur lequel on pourrait s’étendre beaucoup plus. C’est pourquoi j’ai bien l’intention d’en discuter avec vous une prochaine fois. D’ici là, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou si vous avez des commentaires à partager. À bientôt!

97 vues

Semence Nouveau Monde ©2019