top of page
Rechercher

LES MAUVAISES HERBES

Dernière mise à jour : 25 mai 2023


Si vous êtes comme moi vous luttez férocement à ce temps ci de l’année contre les deux ennemis les plus redoutables de notre merveilleuse passion, et j’ai nommé :les moustiques et les mauvaises herbes. Pour l’instant et depuis les décennies auquel je dévoue mon cœur et mes muscles au jardinage je n’ai encore trouvé aucune solution contre les moustiques, sauf la moustiquaire. Mais……..

Parlons un peu des mauvaises herbes.

Existe-t-il vraiment des mauvaises herbes? Peut être que ce concept est seulement dans la tête de certains jardiniers (je dirais même la plupart) qui pensent à tort avoir le contrôle parfait de leurs jardins car ils croient qu’ils en sont les maître .À mon avis si nous suivons cette philosophie on se trompe royalement.

Premièrement faisons la définition du terme ‘’mauvaises herbes’’.Dans certain dictionnaire on peut lire : Plantes envahissant les cultures,qui concurrence les plantes cultivées et cause un préjudice à l’agriculteur, qui contre cela, s’emploie à les détruire.

Bon……

Évidement si tel ou tel plante indésirable pousse en si grand nombre dans mes carottes ou mes laitues celles-ci ne pourrons se développer et donner une récolte un tant soit peu satisfaisante. Alors je me dois de contrôler leurs ardeurs. Par contre pourquoi ne pas apprendre à connaitre ces supposés envahisseurs et en faire des alliés .Car comme disent les généraux qui font la guerre ‘If you cant beat them,join them’’!

Il y a un grand nombre de ‘’mauvaises herbes’’qui en quantités raisonnable peuvent être plus que favorable.

Saviez vous que entre les années 1900 et jusqu'à récemment le pissenlit était vendu dans les catalogues de semences potagères.En effet c’est une plante dont presque toute les parties sont comestibles et très savoureuses. Les feuilles sont délicieuses en salades ou utilisés comme des épinards. Les fleurs lorsque toutes petites et encore fermées ce consomment comme des câpres dans le vinaigre et quand elles sont épanouies, qui n’a pas entendu parler du fameux vins que l’on fabrique avec. En plus tout comme la chicorée sauvage, une autres sacrés ‘’mauvaises herbes’’, ses racines lorsque torréfiés et infusés donne une boisson semblable au café. (personnellement j’aime mieux ca que le vrai café).


Dernièrement je me suis fait une petite salade de ‘’mauvaises herbes’’ directement dans mon jardin avec des jeunes feuilles de pissenlits, de marguerites (oui oui lorsqu'elles sont jeunes elles sont super sucrées goûtez y!!) de choux gras et de petite oseille, cette petite merveille a la saveur étonnante de citron. Ce sont toutes des plantes que j’aurais éradiqué de mon jardin il y a quelques années. Plus maintenant, j’en garde toujours un peu car elles sont tellement bonnes.

J’ai aussi dans mon potager beaucoup de plants d’achillée mille feuille au goût de sauge et reconnu pour leurs vertus médicinales, de prèle des champs qui nous donne un bon coup de main contre les maladies et les insectes ravageurs de nos précieux plants de tomates. Il y a aussi un grand nombre de plantes d’asclépiades dont je récolte aux printemps les plantules au goût d’asperge et en été les jeunes fruits. De plus elles font le bonheur des papillons monarque tout le reste de l’été dont la larve a besoin pour se nourrir.

Je pourrais continuer comme ça longtemps…..

Il faut quand même être vigilant et bien s’informer car malgré que ce soit assez rare au potager, certaines plantes peuvent être toxique, alors prudence et gros bon sens sont de mise.

Alors, soyez attentif à ce qui pousse dans votre potager car les herbes que vous n’avez pas semé ne sont peut être pas si ‘’mauvaises ‘' que vous le pensez. Et comme dans toutes les sphères de notre vie Il faut simplement trouver l’équilibre.

Vous trouverez facilement tout plein d’information sur le sujet sur internet mais je vous conseille quand même trois livres super intéressant. Il s’agit de :’’Plantes Sauvages au Menu’’ et ‘’Plantes Sauvages Comestibles’’ du groupe Fleurbec, et surtout ''Forêt'' écris par Ariane Paré Le Gal et son papa Gérald Le Gal, qui est maintenant devenu une référence Québécoise sur le sujet.

Alors je vous souhaite de belle et bonne récolte,

à bientôt

Louis.

96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page