Rechercher
  • Louis Vallée

LES PIMENTS ET LES POIVRONS



Les poivrons et les piments sont originaires du Mexique et d’Amérique du Sud. Ils sont cultivés depuis plus de 9 000 ans et on ne trouve plus aujourd’hui dans la nature les espèces naturelles. C’est du « poivre » ou chili qui a été introduit en Europe au 16esiècle. Le nom est resté. D’abord très prisés au Portugal, en Italie et en Espagne, poivrons et piments ont conquis le reste du monde. Les piments sont très utilisés dans les tropiques.

Les poivrons sont-ils des piments… ou les piments sont-ils des poivrons? En fait ils appartiennent au même genre (Capsicum) et aux mêmes espèces ou à des espèces très proches. En fait la différence entre poivron et piment est due à la teneur en capsaïcine. C’est en 1912 que Wilbur Scoville propose une classification selon le taux de capsaïcine. Il a créé une échelle à 36 échelons, qu’il a ensuite simplifiée. Les poivrons contiennent un maximum de 500 unités de capsaïcine, alors que le piment le plus fort en contient plus de 100 000.

Échelle simplifiée de Scoville

Rang

Ressenti

Type de piment


0

neutre

Poivron


1

doux

Paprika doux


2

chaleureux

Piment d’Anaheim


3

relevé

Piment Ancho


4

chaud

Piment d’Espelette


5

fort

Piment Chimayo


6

ardent

Paprika fort et hungaria wax


7

brûlant

Piment Cascabel


8

torride

Piment de Cayenne


9

volcanique

Piment tabasco


10

explosif

Piment habanera


Les poivrons peuvent être verts (ils sont récoltés immatures), puis rouges. Ils peuvent aussi prendre des teintes de jaune, d’orange, de pourpre et de pourpre très foncé, presque noir. Ils peuvent être ronds, longs et minces (bananes), plus ou moins aplatis (tomates ou piments) et mini.

Les poivrons ont un goût sucré, un parfum doux et une texture cassante quand ils sont consommés crus. Les poivrons verts sont généralement plus acides. Les poivrons rouges ou colorés sont les plus riches en antioxydants en vitamines et en oligo-éléments. Les piments sont avant tout… piquants. Leur niveau de « brûlure » varie selon leur taux de capsaïcine.

Poivrons et piments sont des plantes moyennement gourmandes et moyennement assoiffées qui nécessitent le plein soleil. On les plante dans un terreau ou une terre meuble, moyennement fertile, fraîche et bien drainée. Ce sont des plantes faciles à cultiver, mais elles demandent pas mal de chaleur pour réussir. Les étés froids et pluvieux, les résultats sont décevants.

On doit faire les semis intérieurs à la fin mars, un peu avant les semis de tomates, car les graines peuvent prendre jusqu'à 2 semaines pour germer. La transplantation se fait une fois que les risques de gel sont passés. On plante dans un sol très bien réchauffé (± 18 °C) en laissant de 10 à 20 cm tout autour du plant. Dans le cas où une température plus basse est annoncée, on recouvre les plants d’une toile flottante ou d’un drap.

La culture des poivrons et des piments réussie très bien en pot. Comme le terreau est souvent plus chaud, la croissance est meilleure. (C’est mon choix en tant que semencier!). Il faut compter 10 litres de terreau par plant, soit un pot de 20 cm de profondeur et de ± 30 cm de diamètre.

L’entretien des poivrons et des piments consiste en des arrosages réguliers. On fertilise une seule fois au cours de l’été, en évitant les apports massifs d’azote.

Les poivrons et les piments sont peu attaqués par les insectes ravageurs. L’anthracnose, les taches des feuilles, les pourritures, le blanc, la brûlure bactérienne et la mosaïque du concombre sont possibles, mais rarement présents.

Il faut compter de 55 à 85 jours à partir de la transplantation avant que les poivrons arrivent à maturité. Pour les piments, c’est de 50 à 95 jours. On récolte les poivrons verts dès qu’ils ont atteint la grosseur désirée. Les poivrons colorés et les piments sont cueillis quand ils ont leur pleine couleur. Les piments sont récoltés avant les froids afin de bénéficier de tous leurs piquants. Ces légumes-fruits sont cueillis au sécateur. Le meilleur moment de la journée pour récolter les poivrons et les piments est la fin de la journée. C’est à ce moment qu’ils développent tous leurs arômes.

Un petit mot sur le piment d’Espelette.

Originaire d'Amérique du sud, cette variété de piment a été introduite au Pays basque en France au XVIe ou au XVIIe siècle. La plante est d'abord utilisée en médecine puis, très vite, comme succédané du poivre noir. En 1650, on commence à cultiver des piments au village d’Espelette et il est depuis le 1 juin 2000 classé «appellation d’origine contrôlé» ce qui fait qu’en dehors de la région d’Espelette on doit utiliser le terme «issu d’Espelette» ou «Goria» sont nom botanique.

À l'échelle de Scoville, le piment d'Espelette a une valeur de 4, il n'est pas plus fort que le poivre. Son parfum fumé est très développé. Une fois récolté, il est enfilé sur des cordes et séché au soleil (ou dans nos maisons lorsqu’on vit au Québec!). On peut ensuite le garder entier ou, le plus souvent, broyé en fine poudre et utilisé comme du poivre.

On peut aussi le cuisiner frais sous forme de purée, en conserve, dans de l'huile d'olive dans du vinaigre ou en gelée où il relève les tartines de pain grillées. Il existe de nombreux aliments préparés dans la fabrication desquels on trouve du piment d'Espelette, comme par exemple, le sel, les pâtés, le foie gras, le chocolat, la moutarde, le ketchup et le vin.


À cause de toutes ses vertus, ça en fait un aliment extrêmement dispendieux (entre $15 et $20 les 10 grammes…ouf!) Ça vaut vraiment la peine de le cultiver dans votre jardin.


Alors à vos semis les amis, c’est bientôt le temps!






Ref :radiolégume.com

33 vues

Semence Nouveau Monde ©2019