Rechercher
  • Louis Vallée

LES TOMATES

Même si l’hiver est loin d’être fini nous serons dans peu de temps au début de la saison de jardinage. Hé oui, il sera bientôt (enfin direz-vous!) temps de semer certaines variétés de légumes entre autres les piments, les poivrons et les glorieuses tomates.

Comme la majorité des gens qui font un jardin potager, j’adore cultiver des tomates, car elles sont assez faciles à faire pousser. J’aime les semer au printemps, les planter au début de l’été, voir se développer les nombreuses variétés tout au long de la saison, mais surtout j’aime manger les tomates. Elles sont bonnes à croquer toutes fraîches directement cueillit de la plante. Elles sont agréables à transformer en jus, en plein de différentes sauces, ketchup marinade ou chutney. On peut aussi les faire sécher au soleil… bref c’est un des produits de notre jardin avec lequel nous pouvons faire le plus de choses pour pouvoir les consommer hiver comme été. Sans compter leur goût exceptionnel. En plus, elles se cultivent pour la plupart très bien en contenants ce qui est idéal pour les petites surfaces de jardinage et les potagers urbains. Voilà sans doute suffisamment de raisons qui font que tant de jardiniers les cultivent.

HISTOIRE : La tomate (lycopersicum esculentum ou solanum lycopersicum), est une plante herbacée de la famille des solanacées comme la pomme de terre. Elle est aussi parente de l'aubergine, des piments et poivrons, et du tabac. Elle est cultivée depuis des siècles par les peuples de l’Amérique du Sud et serait originaire du Pérou. D’ailleurs, on y retrouve encore toutes sorte de variétés sauvages de l’espèce lycopersicum pinpénifolliun (nos variétés «Petit moineaux» et «Cheesmanii» sont de cette espèce) et a été introduite en Europe par les conquistadores lors de la conquête du Nouveau Monde.

À cette époque, les Européens du nord refusaient de la consommer, car ils savaient qu’elle faisait partie de la famille des solanacées, qui pour une grande majorité, comme la belladone par exemple sont très toxiques, voir mortel. Eux, la cultivaient comme plante ornementale avec ses beaux fruits rouge, rose, orange ou jaune qu’ils appelaient «Pomme d’Or». Par contre, les Européens du sud (Espagne, Italie, Provence…bref le bassin méditerranéen), on vite comprit ses qualités gustatives et même plus, car on l’appelait dans ces régions «pomme d’amour» à cause, dit-on, de ses propriétés aphrodisiaques! C’est bien pour dire les différences entre les cultures.

De nos jours, nous savons avec quasi-certitude que les tomates (surtout les plus foncés comme les tomates noires) possèdent de nombreuses molécules bonnes pour la santé comme les anthocyanes qui sont très utiles pour le corps humain. Selon certaines études sérieuses, la consommation régulière de tomates aide à protéger contre les maladies cardiovasculaires, améliorer la vision, renforcer les vaisseaux sanguins et même semble-t-il, protéger contre le développement de certains types de cancers dont celui de la prostate.

CULTURE : D'origine tropicale, la tomate exige pas mal de chaleur. Elle ne supporte pas les gelées printanières (détruite à -2°C), mais elle résiste à la sécheresse, et craint l'excès d'humidité. Au Québec, on doit faire les semis de tomates en même temps que les piments et les poivrons c'est-à-dire fin mars début avril. On les repique en pleine terre (ou en contenant) après les dernières gelées du printemps, autour de mi-juin / fin juin ici en Gaspésie.

Soyez attentif, car selon votre région ces dates peuvent être différentes. Un petit truc en passant : si vous semez vos tomates trop tôt au printemps, il se peut qu’elles ne profitent pas bien,dû au manque d’heures d’ensoleillement (à moins que vous les placiez sous des lumières artificielles) alors, il est souvent préférable à mon avis d’attendre vers le 25 mars ou le 1 avril pour avoir de beau semis prêt à mettre en terre au mois de juin.

N’oubliez pas que ce sont des êtres vivants sensibles à leurs environnements. Ce n’est jamais une bonne situation d’avoir une grande plante de tomate semée en février et qui est montée «orgueilleuse» (très longue, mais toute maigre par manque de lumière) qui possède 3 à 4 fleurs, alors que dehors le jardin reçoit une bordé de 30 à 40 cm de neige comme on en voit souvent à la fin du mois de mars. Cette pauvre plante ne vous donnera pas plus (et probablement moins) de tomates à la fin de la saison quand elle sera adulte, car elle devra prendre beaucoup de temps et d’énergie pour retrouver ses repères de photosynthèse ce qui est pas mal compliqué pour elle. N’oubliez pas qu’elle est encore très jeune, c’est un bébé plante!

SEMENCES NOUVEAU MONDE offre une belle variété de semences de tomates. Un grand nombre sont des cultivars bien québécois, cultivé depuis des dizaines et des dizaines d’années, mais qui sont malgré tout très rares, car oubliés des grandes compagnies semencières. J’offre aussi des variétés ancestrales d’autres régions du monde notamment de l’Italie de la France, de la République tchèque, des îles Galápagos et des États-Unis.

Prenez quelques minutes pour parcourir notre catalogue et surprenez-vous cette saison avec une variété patrimoniale ou ancestrale bien de chez nous ou d’ailleurs.

0 vue

Semence Nouveau Monde ©2019